Billet d’humeur n°2


Fin février, comme une envie de souffler un peu ce soir. Il y a toujours des moments où on se sent un peu moins bien, sans aller jusqu’à la tristesse mais presque, eh bien c’est le sentiment que je ressens depuis dimanche dernier. Le retour de Paris, qui malgré le froid m’a permis de souffler et de sortir de mon quotidien à Lyon m’a en réalité un peu affecté.
Je ne saurai expliquer ou poser des mots sur ce que je ressens véritablement car j’ai en réalité tout pour être vraiment heureuse, mais je ne sais pas il y a un truc qui me bloque.
J’ai toujours eu ce caractère passant d’un état de bonheur intense à quelques jours de mal-être et de tristesse, vous voyez ce que je veux dire ? Je sais que vous êtes plusieurs à ressentir cela car j’en ai déjà discuté avec plusieurs d’entre vous en messages privés.
Ce que je ressens dans ces moments là c’est un sentiment d’oppression, j’ai comme une grosse boule dans le ventre qui, de jours en jours monte jusqu’à ma gorge m’empêchant de respirer librement et toujours pas de mots ou de faits pour expliquer pourquoi je ne suis pas bien moralement. Il n’y a là aucune explications à donner pour argumenter cet état qui peut durer 2 à 3 jours.

Pendant ces quelques jours je n’ai qu’une envie: m’échapper de Lyon, partir aussi loin que possible pour respirer, m’apaiser et prendre du recul (en général je pars dans le Sud-ouest). Je perds confiance en moi, je n’arrive plus à faire confiance aux autres et à moi-même ce qui est vous l’imaginez très frustrant (mais ce n’est pas pour autant que je deviens une furie et que je pète un cable à pleurer jours et nuits ahaha, quoi que Dimanche j’étais vraiment pas au top, mais bon la fatigue a joué je crois !!).

En général ce « petit coup de blues » » arrive toujours à la même période et nous arrivons en plein dedans, quelques jours avant mon anniversaire. On m’a souvent dit que c’était probablement la peur de vieillir, de grandir, mais honnêtement je ne pense pas; je me suis toujours ennuyée quand j’étais plus jeune car je voulais être adulte donc l’hypothèse tombe à l’eau. Mais oui, bizarrement c’est toujours à cette date là que j’ai mon « craquage » de l’année. Je pense que c’est à cette période, comme à grand nombre d’entre nous, que nous aimerions pouvoir partir quelques jours pour évacuer le début d’année qui fût pour moi assez houleux ! De plus, ayant eu la chance d’être toujours en cavale pendant 2/3 ans il est vrai que rester stagner ici me rends totalement dingue, c’est pour dire: quand je ne travaille pas sur le blog je suis en train de zoner sur les sites des compagnies aériennes pour trouver LE bon billet pour m’enfuir de Lyon.
De plus, mon mec travaille comme un fou et il est difficile pour lui de prendre des vacances, ce qui est normal et compréhensible… ! Heureusement, nous avons un petit séjour qui nous attend début Mars, ça va nous faire du bien c’est certain.

D’ailleurs, voici mon TOP 3 des destinations en Europe que j’aimerai visiter cette année:

  • 1 – Ecosse
  • 2 – Grèce
  • 3 – Irlande

… et mon TOP 3 des destinations dans le monde que j’aimerai faire (aussi) cette année:

  • 1 – Nouvelle Zélande
  • 2  – Brésil
  • 3 – Ile de la Réunion (clin d’oeil).

Pour en revenir à #Lui, et clore ce sujet, je peux dire qu’il est sincèrement celui qui me motive tous les jours et qui me pousse à aller toujours plus loin dans ce que je fais.
Nous partageons tant de choses en commun que je me demande de temps à autre si il n’est pas mon double masculin. Etant une « adepte » des relations longues, j’ai connu toute sorte d’hommes à mes côtés, mais lui… il n’y à pas de mots pour vous exprimer la chance que j’ai de pouvoir le compter dans ma vie. Je n’ai jamais connu un homme si bon, si intéressant et passionné… Sa personnalité me pousse à me dépasser et à être comme lui, à ne pas me laisser faire, à me battre pour ce que je veux et ce que j’aime. Tous les hommes devraient en faire de même vis à vis de leur conjoint(e).
Je sais ça peut paraître hyper #kikoolovegirly mais en réalité notre relation est totalement saine, simple il n’y a pas de vagues, de conflits inutiles, de gamineries, cela peut faire peur même au début mais c’est un tel bonheur à vivre…  j’ai – enfin – une relation d’adulte à adulte. Et pour ça je ne peux que le remercier…

Bref, ça me fait du bien de parler de tout cela ici mais ce n’est pas pour autant que je le fais pour me plaindre car je m’en rends compte, j’ai une vie vraiment agréable: je tente de réaliser mes rêves (parfois trop créatifs et idylliques) ce qui doit exaspérer mon entourage mais je ne veux pas arriver à 50 ans avec le regret de ne pas avoir essayé de faire ce que je voulais étant plus jeune. Je n’ai pas d’enfants, pas de mari, pas de charges ni de contraintes (mis à part Harlem) alors je tente ma chance dans le travail afin de m’épanouir.
Je rêve de tellement de choses magnifiques, d’une vie idéale tout en ayant peur de ne pas pouvoir les réaliser un jour, et ce sentiment est tellement frustrant. Je n’ose pas me lancer dans des projets qui me tiennent à coeur mais comme on me l’a encore dit dimanche: qui ne tente rien n’a rien et surtout: ne pas oser n’aide en rien, ce n’est pas en restant là à attendre que je verrais par moi-même si j’échoue ou réussi dans mes projets. Bon bah là c’est clair on est d’accord !
Habituellement sur les blog et comptes instagram on évite de parler de tout cela, ce n’est pas le but et cela serait pour moi ridicule que vous puissiez penser que mon but est de me faire plaindre . Mais au bout de 3 ans avec vous, je me permets d’en parler car je sais que la majorité d’entre vous êtes bienveillantes et que vous avez très souvent de bons conseils à me donner car au final, on est toutes pareilles, nous avons toutes des moments de doutes et d’angoisse concernant l’avenir, et blogueuse ou non je suis comme vous, il n’y a pas de différences.
En réalité que devons-nous faire dans ces moments là ?
Assumer et combattre ces moments difficiles en gardant le sourire ? ou partir quelques jours pour faire le point et revenir en pleine forme ?

Qu’en pensez vous ?

xx

Shooting du printemps dernier par Monsieur Bazin 

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.09

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.16

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.32

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.42

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.34.39

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.48

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.57

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.36.03

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.36.16

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.36.22

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.36.30

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.36.37

Capture d’écran 2017-02-21 à 19.35.24

 

 

 

3 Commentaires

  1. Manon
    21 février 2017 / 22 h 44 min

    Je pense que c’est un de mes articles préférés.
    Si vrai et beau.
    Je pense que c’est air lyonnais qui nous déprime en ce moment puisque pour moi exactement la même chose.
    Tu as que poser des mots sur mes pensées !!!!
    Le beaux jours arrivent vite et les idées négatives partiront.
    Des bisous Capucine

    • Capucine Goalard
      22 février 2017 / 10 h 15 min

      Merci beaucoup Manon pour ce commentaire !!
      Effectivement stagner ici est un peu frustrant mais heureusement les beaux jours arrivent et cela fait vraiment du bien !
      Encore merci pour ton message qui me fait très plaisir !

      Bonne journée,
      Capucine

  2. Olivia
    22 février 2017 / 11 h 56 min

    Coucou capucine, je tombe sur cet article et je me reconnais tellement dans ce que tu peut ressentir je pensais être la seule et je me rend compte que non, j aimerais beaucoup en discuter avec toi et donner quelques clés qui m ont aider à mieux gérer ce mal être même si j avoue qu il m arrive encore de devoir affronter ce petit demon intérieur.. sur quelle plateforme privée peut on te joindre ? Merci et merci pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *